• "L'homme idéal... ou presque" de Kristan Higgins

    "L'homme idéal... ou presque" de Kristan Higgins

    Résumé :

    Si je devais faire la liste de tout ce qui me rend très heureuse dans la vie, ce serait :

    • le Joe’s, le restaurant plein de charme que je dirige – une véritable institution pour les 1 407 habitants de Gideon’s Cove*
    • une famille (presque toujours) aimante, et surtout une sœur jumelle avec laquelle je partage une entente et une complicité à l’épreuve de tous les chocs de l’existence
    • un chien que j’adore
    • des employés fidèles et dévoués – quasiment une deuxième famille

    Déjà pas mal, n’est-ce pas ?

    Pourtant, si j’en avais le pouvoir, j’ajouterais volontiers une dernière petite chose à cette liste : un homme très amoureux de moi, que j’aimerais aussi à la folie, et avec lequel je vivrais un bonheur conjugal à faire pâlir d’envie toute la population féminine de Gideon’s Cove. Hélas, entre mon amour impossible et malencontreux pour le père Tim, le prêtre de la paroisse, mes blind dates catastrophiques et ma liaison torride avec Malone, ténébreux et mutique pêcheur de homards, je doute de pouvoir un jour y parvenir…

     

    Mon avis :

    Parlons de l'histoire d'abord.

    Des personnages ordinaires, dans un contexte ordinaire, avec des caractères comme vous et moi. C'est exactement ce que j'aime, et qui correspond à ce que j'aime écrire aussi. Une histoire d'amour avec ses problèmes de communication, ses difficultés à dire les choses qu'on ressent, et puis aussi ces moments où on se fait des films sur un mot ou une vue sans avoir l'ensemble des éléments et qui créent des quiproquos dont on comprend bien trop tard l'absurdité. 

    L'écriture est fluide, pleine d'humour. L'histoire est jalonnée de ces même moments de joie, détresse, peine, crises de nerfs qui jalonnent nos propres vies. C'est un vrai moment de vie simple. On suit avec plaisir cette jeune femme dans ses aventures amoureuses. 

    J'ai eu de sacrés moments comprenant des fou rires comme des pleurs. Pleurs de tristesse et de joie. Une vraie comédie romantique et un bon moment à passer.

    Kristan Higgings est donc un auteur de comédie romantique que je découvre avec ravissement. Je compte bien lire ses autres ouvrages. Ce livre date de 2014 mais c'est une vraie découverte pour moi. Choisi au hasard à la médiathèque, un bel hasard cette fois.

    Je pousse ma réflexion un peu plus loin sous l'aspect structure de l'écriture. Ce roman est écrit à la première personne du singulier, et uniquement selon la vue de l'héroïne. C'est un format intéressant que j'apprécie de plus en plus à lire. Je n'arrive pas encore à écrire sous ce format par contre ça fait plusieurs livres que je lis ainsi et cette méthode m'interpelle car elle ouvre plein de possibilités, notamment une meilleure identification du lecteur que je suis au personnage principal, et une vraie immersion dans les émotions à l'état brut de ce personnage.

    « Défi facebook relevé n°1Mon roman "Eden ou un amour de haute voltige" : 4ème de couverture »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 25 Juillet à 15:33

    i déjà lu l'un de ses romans et s’est vrai que s'était une lecture très divertissante j'en ai plusieurs dans ma PAL je craquerais bien pour un au mois d’août une lecture d'été sympa

    2
    Mardi 25 Juillet à 18:47

    Je reviens de la médiathèque et en ai pris un autre pour mes vacances :) 

    3
    Memeuh
    Vendredi 28 Juillet à 12:26

    J'aime bien ton résumé, c'est exactement le genre de choses que j'aime dans ce type d'histoires :D

    J'aime bien ce genre de bouquins, et je crois avoir déja lu un livre du même auteur, je note celui là au cas où ;)

    4
    Vendredi 28 Juillet à 21:26

    super si je t'ai donné envie :) tu verras il est vraiment rafraichissant et un bon moment :) bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :