• Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

    Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

    Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

    L’histoire :

    « Ils étaient partis en chahutant dans l'escalier. [.] J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux. » Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cour, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. C'est peut-être en foulant la terre d'Irlande, où elle s'exile, qu'elle apercevra la lumière au bout du tunnel. L'histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique, tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n'a d'autre choix que de faire avec.

     

    Mon avis :

    Cette auteure m’interpelle depuis quelques temps. J’ai enfin franchis le pas en la découvrant par ce roman. J’avoue que le contexte (pertes familiales) n’est pas le genre de contexte qui m’attire de premier abord car je m’identifie toujours trop aux douleurs des personnages. Mais l’épaisseur fine du roman m’a décidée. Et j’ai bien fait.

    Aucun doute sur la douleur du personnage, mais ce n’est pas tant cela qui transparait. L’auteur décrit parfaitement ce sentiment d’abandon, de voguer dans un autre monde, de planer au-dessus de la réalité tellement la douleur est forte. L’histoire montre comment la jeune femme reprend peu à peu les rênes de sa vie. Et j’ai vraiment aimé la philosophie de ce livre. Bousculer ne sert à rien, il faut laisser chacun faire son deuil à sa manière. Et à chacun de découvrir sa voie.

    Agnès Martin-Lugand a une plume douce, simple et entraînante. J’ai bien été incapable de lâcher ce livre. Je me suis vraiment laissée bercée par l’histoire de l’héroïne, ses peurs, sa perdition, ses doutes, sa peine, sa colère.

    Une histoire touchante, émouvante, sans mélodrame, qui vous conte combien le chemin de la vie peut être compliqué, trouver ses clés pour dépasser les drames et difficultés , mais croire que c’est possible.

     

    Un petit bijou de bien-être et confiance en soi et la vie à découvrir

     

    Bonne soirée à tous

    Kaya

    « Réseaux sociauxJe ne pourrai jamais t'oublier de Lilly Sweet et Kaléna »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :