• Mon presque conte de fées de Mariana

    Mon presque conte de fées de Mariana

    Mon presque conte de fées de Mariana

    L’histoire :

    Imaginez qu’on vous offre un relooking pour votre anniversaire. Que feriez-vous ?

    Suzy, 26 ans, un boulot détestable, un patron ultra sexy, une effroyable collègue, pas de famille mais, des amis en or. Pour son anniversaire, ces derniers décident de lui offrir un relooking doublé d’un coaching. D’abord perplexe et blessée, elle se laisse finalement guider.

    Suzy saura-t-elle se retrouver dans un monde d’apparences ? Trouvera-t-elle ce qu’elle cherche ?

    Vivez cette formidable aventure avec Suzy et sa bande d’amis entre rires, escarpins et princes charmants.

     

     

    Mon avis :

    D’habitude je fais un pavé pour expliquer tous les points qui ne m’ont pas plus dans un roman. Mais sincèrement là je vais m’abstenir. Pourquoi ? Parce que sinon je risque d’être trop cinglante. Et ça n’apporte rien à personne.

    Pourquoi ai-je lu le livre jusqu’au bout ? D’abord parce qu’il ne fait que 157 pages. Ensuite parce que je me suis attachée à la jeune héroine et j’avais envie de savoir comment elle s’en sort.

     

    Le gros point noir : le français. C’est bourré de fautes. A chaque page, il y en a. Certes c’est une auto-publication, et l’erreur est humaine. Mais là c’est un nid. Les fautes de conjugaison ou grammaire sont légions. Il manque un tas de petits mots comme « de » ou « ne » de négation « ne…pas ». Les syntaxes ou formulations sont souvent bizarres, à l’encontre des règles de français, trop dans le « parler ».Les phrases bien trop longues, avec des ponctuations manquantes ou trop excessives. Les mots sont souvent répétés dans un même paragraphe. Des mots mal employés, ou des erreurs de sens impensables. Ça me donne une sensation d’une grosse faiblesse de vocabulaire.

     

     

    L’histoire dans tout ça ? J’avoue que j’ai du mal à me concentrer sur une histoire quand chaque phrase m’arrache sur le plan de l’écriture et respect du français. Mais ajoutez à cela que l’histoire est, pour moi qui lis beaucoup, assez basique, ça devient très difficile de la trouver interessante. De plus, j’avais l’impression de lire comme un article de journal. Une description de faits qui s’enchainent sans vraiment savoir les émotions qui animent les acteurs. On a peu de descriptions du ressenti des personnages. Et surtout j’aurai bien baffé la jeune femme qui n’a aucune réaction face au mec goujat. On est clairement en présence d’abus de pouvoir et harcèlement. Mais elle est passive. Tout au long de l’histoire, elle prend comme ça vient sans se poser de question de moralité ou de respect d’elle-même. Limite, il est normal que la femme soit dominée par un monde de mec. Je ne suis pas ultra-féministe, mais là c'est vraiment abuser. L'image de la femme soumise et qui dit amen à tout. Il faut bien passer la moitié du livre pour que ça change enfin... trop long !

     

     

    Certes l’auto-publication permet à tous de se publier, mais j’ai vraiment été très déçue par ce livre. Surtout pour le prix investi ! Résultat : je regarde en détails la fiche de publication et d’avis lecteurs avant de commander un nouveau livre. Je suis très prudente avant de choisir un livre auto-publié. Heureusement d’autres auto-publications m’ont fait de belles surprises ;)

    « A nos vies (presque) parfaites ! de Liz Fenton et Lisa SteinkePars avec lui de Agnès Ledig »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :